Réussir son entretien pour rentrer à Grenoble École de Management si je suis président de jury

Un article que j’ai commencé d’écrire y’a 2 ans déjà, mais qui doit sortir maintenant avant le début des concours ! Les concours Passerelle et HEC (BCE) commencent et pour la troisième année consécutive je viens de me faire un petit marathon d’entretiens. Environ 7 jours avec 10 candidats par jour. Quelques coups de cœur, quelques mauvaises orientions et toujours la même chose. Toujours la même structure, c’est un peu dommage pour l’entretien, j’aimerais être plus souvent surpris.

Dans cet article je vais essayer de préciser ce que j’aimerais voir en tant que président de jury sur chaque épreuve. Je terminerai avec une courte partie comprenant des conseils liés à toutes les épreuves. Attention, il ne s’agit pas là d’une recette miracle, mais si, par hasard, il se trouve que je suis le président du jury de votre oral, il se peut que cela vous permette d’obtenir un beau résultat ! Si toutefois vous jouez le jeu.

L’entretien est composé de 3 parties à GEM. Premièrement une épreuve de 5 minutes au choix sur :

  • Un jeu créatif
  • Une citation managériale
  • Une carte de géopolitique
  • Un graphique économique

Une deuxième partie ou le candidat va interviewer un membre de jury, ou le président s’il n’y a que qu’un seul membre du jury et devra conclure en une minute. En enfin une troisième épreuve, classique, d’entretien entre le candidat et le jury. Je vais ensuite un

Première épreuve, 5 minutes d’échauffement.

Il faut le voir comme cela. Il n’y a pas de sujets plus appréciés que d’autres. Cela va dépendre de votre jury. Prenez ce avec quoi vous allez vous sentir à l’aise, ce que vous avez envie de développer. Généralement les personnes plutôt tournées vers l’introspection vont prendre le jeu créatif, c’est étrange. Je n’ai aucun avis sur la question. Pour bien réussir cette épreuve voici quelques pistes :

  • Apportez une montre et respectez scrupuleusement le temps imparti, rien de plus frustrant que de ne pas écouter un candidat jusqu’au bout ou de devoir le couper parce qu’il ne sait pas se gérer lui-même.
  • Veillez toujours à avoir une structure claire et à l’expliciter dans un premier temps. Cela va permettre au jury d’évaluer votre capacité à être synthétique et structuré tout en vous montrant confiant.
  • Utilisez des phrases courtes, apporter un exemple, si possible personnel sur chaque caractéristique, argument. Rien n’est plus intéressant que de voir une personne capable de faire un lien entre ses expériences et d’autres éléments. Cela démontre une faculté à prendre du recul et à retirer le meilleur de différentes expériences.
  • N’hésitez pas à voir loin, à vous amuser, cela vous présentera comme visionnaire, mais aussi enthousiaste.
  • Toujours conclure quelques secondes avant la fin du temps imparti avec une ouverture ou une limite du sujet, ou ce qu’il vous a apporté.

Seconde épreuve, une mise en tension et des capacités de synthèses

L’épreuve d’entretien inversé est complexe et trop souvent nous avons droits aux même questions. En effet, généralement je vois ce déroulé : le parcours scolaire, les expériences professionnelles, les ambitions ou passions et voilà… C’est un entretien d’embauche bateau, dommage. Il vaut mieux structurer cet entretien autour d’un objectif, d’un thème ou même de vous. Il faut vraiment mais simplement un fil conducteur et aussi une solution de repli. Ce thème peut être le sport, la musique, votre projet professionnel, la pêche, la chasse ou autre. Évitez évidemment les sujets comme la politique, la religion, bref, ce qui relève de la sphère privée, sans aucun lien avec le business. Je vous rappelle que GEM est une école de Commerce. Deuxièmement veillez à toujours allez vers un approfondissement, être sûr d’avoir compris. Utilisez des techniques d’écoutes actives, reformulez, acquiescez…

Je vous suggère de préparer des questions à l’avance. Cette année j’en ai eu quelques-unes intéressantes. Par exemple : si vous pouvez manger avec trois personnes, qui choisissez-vous ? Elles sont parfois difficiles car demandes du temps de réflexion et l’épreuve est courte, mais cela permettra au jury de rebondir lors de l’entretien et d’engager alors une conversation véritable et sincère.

Enfin, sur la dernière partie de cet exercice il vous est demandé une synthèse par un banal résumé. Vous avez une minute pour tirer la substantifique moëlle de l’entretien et démontrer de vos capacités à apprendre et synthétiser. Amener quelque chose, faites une fois de plus des liens avec votre propre parcours, éviter à tout prix un résumé (j’insiste). Enfin n’hésitez pas à conclure sur un étonnement lié à l’entretien. Personnellement, j’apprécie.

L’entretien, sincérité, honnêteté et clarté

La troisième épreuve sera déterminante. Si l’on peut se louper sur les deux premières et réussir l’entretien grâce à la dernière, cela peut passer, jamais le contraire.

Il faut être enthousiaste et honnête, surtout honnête. Soyez concis, utilisez des phrases courtes, donnez votre avis et illustrez d’exemples personnels. Le jury est conscient de votre âge et sait que, suivant le milieu d’où vous venez, vous n’avez sans doute pas pu faire le tour du monde ou parler 3 langues, mais ce n’est pas grave. Chaque expérience compte et c’est une tête bien faite que je souhaite voir, pas une tête bien pleine. Par exemple j’ai mené un entretien avec une personne qui disait avoir « perdu » un an de sa vie mais qui était devenu un heal de bon niveau sur WoW avec des accomplissements en RAID 25 dont il était fier. J’analyse personnellement cela comme une capacité de leadership et une bonne dose de persévérance. En bref, ce n’était pas un stage de marketing génial aux USA mais restait une expérience pertinente dans le contexte.

Parlez de vous, de vos accomplissement, de ce qui vous rend fier, préparez-vous aussi à parler de vos échecs, et de ce qu’ils vous ont appris, ou comment vous avez corrigé le tir. Le jury va essayer d’établir si l’école sera pour vous un passage pertinent si elle semble en phase avec ce que vous attendez. Renseignez-vous un peu sur l’environnement de l’école, les associations et programmes vous seront présentés ensuite. Si vous venez pour vous « entraîner » avant de tenter les éventuelles écoles qui seraient pour vous les plus pertinentes, n’hésitez pas à me le dire dès le début de l’entretien.

Enfin, le dynamisme et l’enthousiasme sont important, parlez avec le sourire, le jury attend de voir quelqu’un de dynamique enthousiaste à l’idée d’intégrer l’école. Je veux voir les yeux s’illuminer si l’on parle de ce que vous souhaiteriez réaliser plus tard grâce à ce que l’école vous aura apportés.

Matérialité de l’entretien

Voici quelques conseils en plus, moins spécifique et valable pour les trois épreuves. De ce fait, même s’il en est de même pour le dynamisme ou l’enthousiasme, ils méritaient une partie dédiée.

  • Généralement une bouteille d’eau avec un verre sont à votre disposition. J’apprécie le fait de demander si ça ne dérange pas le jury avant de se servir.
  • Il faut vous mettre à l’aise, assis, debout, peu importe. J’avoue que, secrètement, j’aimerais même voir quelqu’un s’assoir à côté de moi après m’avoir demandé !
  • Rappelez-vous que vous n’êtes pas (encore) élève pendant l’entretien. Vous êtes une personne, et j’essaye de voir si cette personne pourra apporter à GEM autant que GEM lui apportera, si elle pourra devenir ce qu’elle ambitionne.
  • Utilisez systématiquement des phrases courtes, soyez concis et réfléchi, n’hésitez pas à reformuler une question pour vous assurer d’avoir compris, parler de manière posée mais enthousiaste avec un débit important mais pas trop rapide. En effet on doit en apprendre beaucoup en peu de temps, il convient donc de parler un peu plus vite que si vous faisiez un discours politique.
  • Soyez bien conscient que l’entretien se termine lorsque la porte se referme, pas avant. Veillez donc à rester professionnel tout en étant vous-même jusqu’à ce que vous soyez seul.
  • Idem pour la tenue vestimentaire. Je ne suis pas adepte nécessairement du costume, mais vous devez impérativement démontrer un effort sur la forme, pour que l’on puisse se concentrer sur le fond. A titre personnel, tatouage, piercing et autre je m’en moque, au contraire, je peux l’utiliser comme levier pour vous questionner.

En conclusion je vous rappelle que j’ai précisé ce que j’aimerais voir en tant que président de jury pour votre entretien d’entée à Grenoble École de Management. Bref, j’attends d’un(e) candidat(e) de l’honnêteté, de l’enthousiasme,  qu’il sache se mettre en valeur, lier ses expériences à d’autres éléments et qu’il montre une bonne capacité de synthèse. Toutefois Il ne s’agit pas d’une recette miracle qui garantira votre succès, j’insiste. Mais si vous vous donnez à fond, que vous combattiez votre timidité ou que vous calmez votre enthousiasme débordant tout en appliquant ces quelques conseils, c’est pas dit que les résultats soient à la hauteur de vos efforts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *