Pourquoi vous me trouvez sur Linkedin – aka j’ai rien à dire mais je continue d’écrire

closeCet article a été publié il y a 2 ans 8 mois 9 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être dépassées...

Extrait image du film Dumb & DumberIl y a plus de 2 ans j’ai écrit un article sur les raisons de ma non-inscription à Linkedin, Facebook, et autres. Aujourd’hui je suis retourné sur Twitter (@DalzAsylum) et je me suis finalement inscrit sur Linkedin (Pierre DAL ZOTTO), pourquoi ?

Suis-je ce genre de personnes, à raconter n’importe quoi ? Sans doute un peu mais je n’espère pas. D’ailleurs les règles d’utilisation de Linkedin ont changé (article 3.1) en bien elles restent dangereuses suivant votre utilisation. Vous ne restez pas maître de vos données ni de l’usage qui en est fait.

Alors qu’il est de plus en plus impressionnant de voir à quel point internet, le web et le reste se recentre, que la neutralité est relayée au rang de problème, ne suis-je pas participant de cette centralisation outrancière et dangereuse ?

Pas nécessairement. Je suis chez Linkedin, certes, mais je ne fais que ce que je pense devoir y faire, un réseau professionnel et c’est tout. Ma messagerie est vide, aucune discussion privée, rien de plus que ce qui me permet d’être reconnu et éventuellement recommandé et identifié. Pourquoi ? Par ce que dans le métier que j’exerce il est important d’être visible. Twitter ? Mêmes raisons, avec surtout une dimension de contact rapide et direct avec des marques où des personnes.

N’oublions pas non plus que ce blog fonctionne sous WordPress, solution libre et est hébergé chez un ami. Son contenu est libre – suivant les termes de la CC BY-SA 3.0 FR – et je m’efforce d’adopter des logiciels libres au quotidien.

En bref, je ne raconte peut-être pas n’importe quoi, mais je m’adapte. Mais si toutes ces plateformes sont disponibles, pourquoi continuer d’écrire alors que fondamentalement, je ne dis pas grand chose, ou je pourrai le dire ailleurs avec plus de visibilité ? En effet, pour les rares d’entre-vous qui viennent régulièrement, vous avez sans doute remarqué que la plupart des mes articles sont des articles qui fondamentalement, n’apportent pas beaucoup de choses nouvelles, si ce n’est éventuellement un éclairage sur certains sujets. Mais si j’en ai conscience, pourquoi continuer ?

Sous cette question se cache deux enjeux clés de la société numérique. En effet :

  1. Ma gueule d’abord, et vous après, vous êtes tous intelligents grâce à internet (cf. dernière phrase du discours) et j’ai peu à apporter. Mais j’essaye de le faire et ça m’aide à coucher par écrit. J’apprends à m’améliorer, je développe mes propres capacités de citoyens – recherches, analyses, argumentations, … –
  2. Développer un internet libre et ouvert.  Voilà quelque chose que je trouve important. Alors j’essaye de collaborer, à mon niveau, pour développer un monde numérique acentré, juste, libre et surtout ouvert.

Alors toi aussi qui est sur Linkedin, pourquoi ne pas essayer d’ouvrir site à toi, de dire quelque chose qui ne soit pas exclusivement destiné à enrichir Zuckerberg, ou Williams ?

3 réflexions sur “Pourquoi vous me trouvez sur Linkedin – aka j’ai rien à dire mais je continue d’écrire

  1. Nos blogs c’est un peu des livre intimes destinés à n’importe qui. Les réseaux comme LinkedIn des « affichages publics » privés (^^). Je te rejoins la dessus, là ou on doit être vigilent c’est sur savoir ce que l’on met sur la place publique, et la place des tiers.

  2. Totalement d’accord. Partir du principe que si c’est sur le net, c’est, ou ce peut-être public et que, si c’est sur le net et chez un tiers, c’est public, ainsi on évite une bonne partie des bourdes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *