Crocker’s rules – les règles de Crocker – piqure de rappel

closeCet article a été publié il y a 3 ans 8 mois 16 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être dépassées...

I declare myself operating by Crocker’s Rules.
Je me déclare opérer avec les règles de Crocker.

If you are curious enough to want a bit more about that, just press on « more ».
Si vous voulez en savoir davantage, cliquez sur « plus ».

English version of Crocker’s Rules

Directly copied from http://sl4.org/crocker.html

Declaring yourself to be operating by « Crocker’s Rules » means that other people are allowed to optimize their messages for information, not for being nice to you.  Crocker’s Rules means that you have accepted full responsibility for the operation of your own mind – if you’re offended, it’s your fault.  Anyone is allowed to call you a moron and claim to be doing you a favor.  (Which, in point of fact, they would be.  One of the big problems with this culture is that everyone’s afraid to tell you you’re wrong, or they think they have to dance around it.)  Two people using Crocker’s Rules should be able to communicate all relevant information in the minimum amount of time, without paraphrasing or social formatting.  Obviously, don’t declare yourself to be operating by Crocker’s Rules unless you have that kind of mental discipline.

Note that Crocker’s Rules does not mean you can insult people; it means that other people don’t have to worry about whether they are insulting you.  Crocker’s Rules are a discipline, not a privilege.  Furthermore, taking advantage of Crocker’s Rules does not imply reciprocity.  How could it?  Crocker’s Rules are something you do for yourself, to maximize information received – not something you grit your teeth over and do as a favor.

« Crocker’s Rules » are named after Lee Daniel Crocker.

 

Version française des règles de Crocker

Copié directement depuis http://lilom.com/blog/?p=2681

En déclarant appliquer les « règles de Crocker » vous acceptez que les autres personnes optimisent leur communication à des fins d’information et non en vue de vous être agréable. Les règles de Crocker impliquent que vous acceptez l’entière responsabilité des mécanismes de votre esprit – si vous vous sentez offensé, c’est de votre faute. N’importe qui à le droit de vous traiter d’imbécile en prétendant vous rendre service (ce qui, en fin de compte, peut être exact. L’un des gros problèmes de cette culture, réside dans le fait que personne n’ose vous dire que vous vous trompez, ou bien ils le feront en prenant mille précautions). Deux personnes ayant recours aux règles de Crocker doivent être en mesure de se communiquer toutes les informations pertinentes en un laps de temps minimum, sans paraphrases ni conventions sociales. Il est évident que vous ne devriez pas déclarer appliquer les règles de Crocker si vous ne possédez pas cette discipline mentale.

Notez bien que les règles de Crocker ne vous autorisent pas à insulter autrui, cela signifie que les autres n’ont pas à se préoccuper de savoir s’ils vous insultent. Les règles de Crocker sont une discipline, pas un privilège. Qui plus est, bénéficier des règles de Crocker n’implique aucune réciprocité. Comment cela se pourrait-il ? Vous choisissez d’appliquer les règles de Crocker pour vous, afin d’optimiser les informations reçues, et non comme une pénitence que vous vous infligeriez pour rendre service.

Les règles de Crocker ont été nommées en hommage à Lee Daniel Crocker

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *