Les deux mots du mardi, donnée, information et connaissance

closeCet article a été publié il y a 4 ans 6 mois 3 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être dépassées...

Faisant suite à un article apportant un éclairage sur un certain « laxisme » de quelques journalistes, je me suis dis qu’il serait utile de colporter quelques définitions (je n’ai pas dit bonne parole). Ces deux définitions, dans la lignée de l’article puisqu’on est dans le monde de l’information, proviennent du bouquin, Information Systems for Managers: Text & Cases, p. 139 de Gabriele Piccoli. A savoir :

  • donnée : un fait brut codifié. En gros une suite de caractères, de plus en plus enregistrée sous forme digitale.
  • information : une donnée en contexte. C’est à dire que c’est une donnée intelligible, interprétable. Notons aussi qu’une information dépend de l’audience. Une information pour quelqu’un peut être une donnée pour quelqu’un d’autre.

Quant à la troisième définition (oui… Je sais, c’est les deux mots, et pas trois, mais il le faut) ce sera la connaissance. Car, ces trois petites coquines formes un triptyque presque indissociable :

  • connaissance : c’est des informations (données en contexte) qui seraient en quelque sorte passées à la moulinette de nos capacités de cognition (liées entre autre à l’expérience) et qui permettent de prendre des décisions, d’agir. On distingue généralement les connaissances tacites et explicites (proposez vos définitions en commentaires !).

Un petit résumé est intéressant et surtout accessible dans ce papier de recherche (p. 10 et 11 plus particulièrement), ou dans des documents anglo-saxons très facilement trouvables comme ici ou , là-bas

Allez, un petit exemple histoire d’éclaircir tout cela :

  • donnée -> 12.25 13.52 1 MARTIN 42 78952 12.23 500
  • information ->
Départ Arrivée Voyageur(s) Nom Siège Train Heure actuelle Distance restante
12.25 13.52 1 MARTIN 42 78952 12.23 500 m
  • connaissance -> Je suis donc en retard et je dois courir pour ne pas louper mon train. Je veillerai à partir 5 minutes plus tôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *