Les idées du dimanche

Je sais que plein d’entrepreneurs ou d’investisseurs cherchent à créer de nouvelles entreprises. Mais parfois l’idée, le développement nécessaire à l’élaboration d’un business model cohérent est compliqué. C’est là tout le socle des idées du dimanche. Deux, trois, voire plus, idées pouvant aboutir, ou pas ^_^ à une start-up, expliquées en quelques mots que je ne peux pas, ou ne souhaite pas développer moi-même. À vous de faire ce que vous voulez avec, dans le respect de la CC BY-SA 3.0 FR (cf. page « publication »).

  • Une entreprise de location de montres de luxe en ligne et en toute discrétion. On pourrait imaginer deux déclinaisons, une exceptionnelle sur des complications et autre majestés avec un prix d’entrée très cher et un système d’abonnement / ou paiement à la location, similaire à l’autre. L’autre, plus accessible, avec location de belles montres en abonnement mensuel, ou paiement à la location, sur quelques centaine d’€ par mois suivant l’option choisie. Évidemment tous les abonnements comprennent  une assurance, un système de changement des montres, les livraisons et retours sécurisés gratuits, le tout sans engagement avec la possibilité de surclasser à la demande. J’imagine trois formules pour le système accessible :
    • sexy à 90 € par mois pour de l’entrée de gamme de chez, par exemple, Tissot ou Seiko pour un prix de vente <2000€ ;
    • luxe pour 300 € par mois pour du milieu de gamme de chez les précédents ou Hamilton, Omega  pour un prix de vente entre 2 et 10k€ ;
    • haute couture pour 1000 € par mois pour du haut de gamme de certaines marques précédents ou Rolex, Tagheuer pour un prix de vente >10k€.
  • Vendre, enfin, une baignoire réfléchie. Exit la baignoire à papa, totalement similaire à toutes les autres ou la simple transposition d’une baignoire d’une autre culture (japon, nord de l’europe…). Y’a de plus en plus d’initiatives en terme d’ergonomie et de design sur ça, ce concept de tout intégré de blog-deco-maison.com est très sympa, mais pas assez poussé. En fait, pour la petit histoire, un matin, en prenant mon bain, j’ai rêvé d’une baignoire, ci-dessous le détail avec un dessin rapide et moche. J’utilise le système de déversement vraiment top que j’ai trouvé encore sur blog-deco-maison.com avec une forme un peu comme celle de la page 10 du catalogue de facq.be. Notez aussi l’oreiller, qui ne coute pas très cher mais est nécessaire.  On peut aussi imaginer aller plus loin en prenant exemple sur Anava avec leur système de porte pour accès plus simple et la ligne émotion de Kinedo qui est correcte mais pas assez poussée je pense. En effet j’ajoute à celle que je propose un système de résistance chauffante pour maintenir au chaud, plus économe. J’ajoute aussi le système d’apport d’eau en mode fontaine (zen) ou silencieux. Bref un mashup de tout cela. Si vous connaissez, j’achète dès que j’ai un chez moi !

dessin baignoire expliquée dans le paragraphe précédent

les liens du vendredi – spécial Made in France

Pour porter l’appellation « made in France » c’est assez compliqué, ça dépend si le produit a été transformé ou pas et dans quelle catégorie se trouvent les éléments constituants… En revanche pour le label « origine France » c’est plus simple (voir http://www.service-public.fr/actualites/003061.html) :

  • le produit prend ses caractéristiques essentielles en France ;
  • de 50 % à 100% du prix de revient unitaire de ce produit sont acquis en France.

Voici donc une petite sélection de produits, totalement subjective, que j’affectionne et qui, soient sont « made in France » soient labélisés « Origine France », sachant que pour le moment je n’en ai pas essayé la moitié, pour l’instant :

 

Les idées du dimanche

Y’a quelques années déjà j’avais essayé d’imaginer une affaire qui n’aurait que pour but de satisfaire les clients. On aurait pu y demander n’importe quoi. Le challenge était alors, tout simplement, de répondre à la demande.

Pour plein de raisons, allant de l’aversion au risque ou à la problématique logistique dans les villes moyennes j’ai jamais concrétiser cela. C’est aujourd’hui chose faite, mais je n’y suis pour rien.

Pourtant je sais que plein d’entrepreneurs ou d’investisseurs pourraient mettre en place ce genre d’entreprises car plus en lien que moi avec les métiers nécessaires à l’élaboration d’un business model cohérent pour ces organisations, ou près à financer ces projets. C’est là tout le socle des idées du dimanche. Deux, trois, voire plus, idées pouvant aboutir, ou pas ^_^ à une start-up.

À vous de faire ce que vous voulez avec, dans le respect de la CC BY-SA 3.0 FR (cf. page « publication »)

  • Première idée pour changer un peu la « grande » distribution à priori en zone urbaine pour CSP+ dans un premier temps. Un supermarché « éthique » avec moins de produits, mais mieux achetés. Tout devra être sur-étiqueté avec le maximum de détail y compris l’affichage des marges / prix d’achats, l’origine des composants, le tout très clairement. Proposer aussi le moins possible de produit trop transformés, voir amener des systèmes de transformation et d’emballage sur place comme dans un fournisseur de cantine, ou traiteur. Avec ceci une suppression totale de la vue des enfants des sucreries, boissons et autres (cf. ce X:enius) remplacés par fruit et légumes, etc. Suppression aussi des « enrichis en vitamines » et messages totalement faux avec conférences sur la bouffe, la malbouffe et présentation de producteurs, transformateurs…
  • Un site internet faisant que du mashup dont le but est le revenu publicitaire basé sur un concept gamifié autour de la thématique du geek, par exemple sous la forme prenom.nom.is-a-geek.com.  C’est un système de page générée avec Wikipedia, des résultats d’images Google et une création de carte type magic (genre ce « Chuck Norris« ), un peu comme le panneau à droite sur Google quand on fait une recherche sur quelqu’un. En plus de cela un système de soumission et d’évaluation gamifiée par les visiteurs et membres enregistrés (directement sur le site ou via Facebook, Twitter…). Possibilité de goodies sur les carte type mug / tshirt et autres en marque blanches via Spreadshirt ou Deviantart.

Voilà pour les deux idées de ce dimanche, je suis déjà en train de peaufiner celle de dimanche prochain, j’attends vos retours et surtout de voir si vous avez concrétiser ces projets !

Les liens du vendredi

  • Dans le genre chauvin, voici un très bel article (sponsorisé) sur Saint-Étienne et les environs. Là, c’est la région que j’aime.
  • Un débrideur sympa, Simply Debrid, pour télécharger sur les site de téléchargement direct, même si c’est plus sympa de privilégier des systèmes décentralisés.
  • Un papier en cours de rédaction sur Google Drive sur l’identité numérique, à suivre.
  • Un petit guide « vie privée » sur rue89 pour téléphone mobile. Je ne connais pas tous les outils, donc pas d’avis, mais à voir plus attentivement. SI vous avez un retour d’expérience je suis preneur.
  • Un joli discours (en vidéo ici) de Michel Serres sur la « révolution numérique » qui nous condamne à devenir intelligents.

Les liens du vendredi

 

Les liens du vendredi

Pendant un moment je me suis demandé si je devais mettre dans « les liens du vendredi » ce que je « twittais ». J’en arrive à la conclusion que je m’en moque et que oui, car il est fort probable que Twitter disparaisse, tout comme ce blog, redondance est mère de sureté…

Les deux mots du mardi

Il me semble que les liens vers le tfli ne fonctionnent pas très bien… Je vais regarder cela et je ferai lien vers le cnrtl du coup !

  • aliquote : un adjectif rigolo, je trouve, qui veut simplement dire que la chose aliquote est contenue un nombre exact de fois dans l’entier. Par exemple 1 est une partie aliquote de 3. Sur le cnrtl et le tlfi.
  • impéritie : voilà un nom qui sonne aussi dure que son sens est à éviter. En effet il s’agit d’une incompétence dans son propre travail, d’une aptitude qui manque, et ne devrait pas. En résumé, de l’ignorance de ce que l’on doit savoir dans son métier. Par exemple, je cite le Wiktionnaire, la cause fondamentale de l’incroyable impéritie gouvernementale s’explique avant tout par la recherche d’un avantage financier. Sur le cnrtl et le tlfi

Aliquote, lu dans le Capital de Marx, déjà cité. Impéritie, entendue par M. Badinter dans le documentaire Duels sur France 5, je ne sais plus lequel.

Les liens du vendredi