Les liens du vendredi

La Quadrature du Net c’est terminé

Je reprends intégralement le message publié par Korben.

Philippe Aigrain, co-fondateur et Président actuel de la Quadrature du Net a posté un message sur son blog où il annonce un triste destin pour l’association qui défend les Internautes depuis de nombreuses années. Je me permets de reprendre son texte :

On a fait les comptes à La Quadrature du Net et ce n’est pas de la blague.

On va fermer boutique. Pas dans un an, dans 2 semaines. S’il n’y a pas au minimum 45.000 € de dons supplémentaires d’ici au 4 janvier 2015, il serait irresponsable pour nous de continuer à faire des dépenses.

Et à vrai dire, comme indiqué sur notre jauge, c’est 85.000 € de dons supplémentaires qu’il faut pour qu’on puisse raisonnablement continuer en 2015 et 150.000 € pour qu’on opère dans des conditions vaguement normales. En tant que président de l’association, je n’ai qu’une responsabilité par rapport aux autres membres du collège d’orientation stratégique, c’est de savoir dire « non, là on arrête » quand c’est nécessaire.

J’ai déjà adressé plusieurs messages publics pour en avertir. Là, c’est simplement l’annonce d’un fait. Apparemment, à part les 2000 personnes qui ont déjà fait des dons à La Quadrature cette année, quel que soit leur montant, les autres ne sont pas au courant ou bien s’en foutent. Pourtant on a fait des efforts bien plus importants pour que vous le sachiez cette année. Si encore vous étiez occupés à diverses insurrections de l’esprit et du corps on pourrait comprendre, Mais non, c’est juste la déprime molle, les courses de Noël et profiter du réchauffement climatique à l’approche de l’hiver.

Alors, il faut qu’on sache en tirer les leçons. L’internet raisonnablement libre, la capacité de chacun à s’y exprimer, à y créer son ou ses identités, à y tisser des liens et agir, les moyens d’échapper au moins en partie à la surveillance, la promotion des valeurs du partage contre l’économisme autiste, ce n’était qu’une manie pour quelque geeks mal dégrossis. Alors on se taille, on vous dira où dès qu’on saura.

Snif hein… Comme l’a dit Einstein :

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.

Moi ce que je ne comprends pas, mis à part les particuliers qui font ce qu’ils peuvent (ahem…), c’est que les entreprises que certains d’entre vous dirigent ne filent pas un gros chèque à la Quadrature. On bosse tous plus ou moins sur le net, on tient tous à notre liberté dans cet espace virtuel, et la Quadrature fait partie des rares associations à défendre ces valeurs qu’on partage tous.

Et malheureusement, ça ne décolle pas… Ça me fout les boules à vrai dire. Je pense souvent à tous ceux qui me disent : « Arrête de mettre des pubs, demande des dons, fais des appels à participation…etc. ». J’aimerai. Vraiment. Mais la vérité, et je parle d’expérience, c’est que, peu importe le site, peu importe la cause, personne ou presque ne donne. Et ce n’est pas une question de crise, ou de manque d’argent. C’est juste que tout le monde s’en branle, y compris ceux qui sont sensibilisés aux combats menés par ces associations.

Et la vérité, c’est que faire la cyber-manche régulièrement comme c’est le cas ici, pour boucler dans l’urgence des budgets, c’est le genre de truc qui saoule les gens. Et c’est pour ça qu’on en arrive à des messages bas du front, du genre : « Rah les crevards, j’ai compté, ils veulent se payer 1500 € par mois, non, mais allo quoi ! Jamais de la vie je donne à ces profiteurs.« 

Quand on connait la valeur du travail, quand on sait combien les combats menés sont difficiles et quand on sait ce que ça demande en temps, en tripes et en pognon de faire tourner une boite ou une association de ce genre, c’est impossible de sortir des âneries pareilles.

Mener une action d’intérêt public comme le font ces associations de défense du net, c’est le genre de truc qui devrait être massivement soutenu par les Internautes avertis et les entreprises qui existent grâce à Internet. Car sans ces associations, on se retrouvera vite en slip face aux lobbys et aux politiques.

Ce dernier cri de la Quadrature n’est pas de bon augure et sa disparition sera un caillou de moins dans la chaussure de toutes les corporations qui souhaitent nous empêcher de surfer librement. Qu’on aime ou pas la Quadrature du Net pour x ou y raisons, cette disparition sera une perte pour nous tous.

Et ça, on s’en mordra les doigts, je peux vous en assurer.

>>>>>>> soutien.laquadrature.net <<<<<<<

ps : J’assume totalement le titre putaclick de cet article ;-)

pps : Ce sera mon dernier post sur le sujet, ça m’a sérieusement gonflé.

ppps : Vous pouvez aussi faire passer le message avant de retourner à vos occupations ;-)

NDLT : ALORS CLIC ICI ET FILE DES BROUZOUFS SI TA LIBERTÉ VEUT ENCORE DIRE QUELQUE CHOSE POUR TOI ! BORDAYL !

[…] tout de même qu’on transfère son bien à autrui par des conventions et des contrats, on  peut aussi se dépouiller de sa liberté en faveur de quelqu’un. C’est là, ce me semble, un fort mauvais raisonnement ; car premièrement, le bien que j’aliène me devient une chose tout à fait étrangère, et dont l’abus m’est indifférent, mais il m’importe qu’on n’abuse point de ma liberté, et je ne puis, sans me rendre coupable du mal qu’on me forcera de faire, m’exposer à devenir l’instrument du crime.

Couverture du discours sur les origines des inégalités parmi les hommes

Continuer la lecture de La citation du dimanche

Le premier qui ayant enclos un terrain s’avisa de dire : Ceci est à moi, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la société civile. Que de crimes, de guerres, de meurtres, que de misères et d’horreurs n’eût point épargnés au genre humain celui qui, arrachant les pieux ou comblant le fossé, eût crié à ses semblables :  » Gardez-vous d’écouter cet imposteur ; vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n’est à personne ! « 

Continuer la lecture de La citation du dimanche

Les liens du vendredi – spécial statistiques

Aujourd’hui un épisode spécial, que des liens pour récupérer des statistiques, orientées économie et démographie.

Allez, à vous de m’en donner dans les commentaires !

 

 

 

Portrait de Jean-Jacques Rousseau

Il est donc bien certain que la pitié est un sentiment naturel, qui, modérant dans chaque individu l’activité de l’amour de soi-même, concourt à la conservation naturelle de toute l’espèce. C’est elle qui nous porte sans réflexion au secours de ceux que nous voyons souffrir ; c’est elle qui, dans l’état de nature, tient lieu de lois, de mœurs et de vertu, avec cet avantage que nul n’est tenté de désobéir à sa douce voix ; c’est elle qui détournera tout sauvage robuste d’enlever à un faible enfant ou à un vieillard infirme sa subsistance acquise avec peine, si lui-même espère pouvoir trouver la sienne ailleurs ; c’est elle qui, au lieu de cette maxime sublime de justice raisonnée : Fais à autrui comme tu veux qu’on te fasse, […]

Continuer la lecture de La citation du dimanche

Les liens du vendredi

Les liens du vendredi

J’avais ce brouillon de liens depuis le mois d’août, il est temps de le publier…

  • 8m² aménagés de manière à les rendre vivable… Si c’est possible, par Kitoko. À Grenoble y’en a pas mal qui devraient copier sur une surface légalement louable…
  • Continuons sur une bonne dynamique pendant ces vacances avec Positivr, découvert via une agressive campagne de promo sur Facebook, mais c’est frais et me rappelle le JBN de Canal, j’adhère.
  • 10 règles d’or pour ne plus jamais louper vos pâtes. À appliquer d’urgence ! Je suis tombé dessus en cherchant une recette de pâtes à la poutargue et en ayant trouvé celle-ci.
  • Au passage je rappelle l’excellent blog culinaire de Paola, la compagne expat d’un collègue, c’est en Italien mais Google fait des miracles.

 

[…] dès le IIIème siècle, Rome entra en décadence. Nous savons que cette notion est très critiquée, mais nous ne voyons pas par quoi la remplacer.

la décadence fut d’abord civique. Si riche et corrompue fut-elle, la classe dirigeante romaine garda longtemps le sens du bien public, comme nous l’avons constaté en lisant les notes de l’empereur Marc Aurèle [à lire ici]. À partir du IVème siècle, elle le perdit.

Continuer la lecture de La citation du dimanche

Les liens du vendredi

Une autre fournée de lien, ça faisait longtemps. technologie, altruisme, et souvenir pour cette semaine.